Nous vous invitons à vous joindre à notre famille de plus de 900 compositrices et compositeurs canadiens qui exercent chaque jour leur talent.

Le CMC appuie les compositrices et compositeurs professionnels qui créent des œuvres musicales ou sonores. Nos compositrices et compositeurs agréés se spécialisent dans la musique classique, contemporaine ou expérimentale, influencée par une variété partagée de traditions culturelles, de systèmes de notation, d’improvisations et d’activités pluridisciplinaires.

Avantages

Votre adhésion de 125 $ comprend des avantages précieux qui vous aideront à établir votre carrière et à créer des auditoires pour votre travail.

Pour être agréé comme compositrice ou compositeur du CMC, remplissez notre formulaire de candidature et fournissez les documents et les réponses nécessaires, notamment :

  • Une preuve de votre citoyenneté canadienne ou de votre statut de résident permanent;
  • Une brève description de vos accomplissements professionnels et de votre démarche artistique actuelle. Vous pourriez notamment décrire vos objectifs de carrière et expliquer en quoi le CMC pourrait vous aider;
  • Un résumé de votre formation artistique et professionnelle;
  • Votre curriculum vitæ de compositeur ou d’artiste, comprenant la liste complète de vos œuvres, prestations ou expositions, de vos prix, des ateliers animés, des résidences occupées, des bourses reçues, des commandes obtenues et d’autres réussites;
  • Les liens vers des fichiers média ou documentaires attestant la prestation publique de trois (3) de vos œuvres par trois interprètes ou ensembles différents. Ces fichiers peuvent être audio ou vidéo, ou encore des diffusions en direct ou en différé, des balados, et peuvent comprendre des programmes, des dépliants, etc.;
  • Trois (3) références de personnes vous connaissant, qu’il s’agisse d’un professeur, d’un mentor ou d’un collègue au fait de votre travail artistique.

N’hésitez pas à consulter l’un des directeurs régionaux du CMC dans le cadre de votre candidature, lequel se fera un plaisir de vous aider.

Toute candidature à titre posthume doit être soumise par une personne désignée ayant accès aux archives musicales du compositeur ou compositrice.

Q : Quel bureau régional dois-je choisir?

R : Le bureau national du CMC offre des services à tous ses membres, mais les compositrices et compositeurs agréés associés à un bureau régional bénéficient des services et de la programmation de ce bureau. Dans votre formulaire de candidature, précisez le bureau régional qui correspond à votre province. Si vous êtes de l’Alberta, de la Saskatchewan ou du Manitoba, inscrivez-vous au bureau régional des Prairies. Si vous êtes de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard ou de Terre-Neuve-et-Labrador, inscrivez-vous au bureau régional de l’Atlantique. Si vous êtes du Yukon, des Territoires-du-Nord-Ouest ou du Nunavut, ou si vous résidez à l’étranger, vous avez le loisir de vous inscrire au bureau régional de votre choix.

Q : Vaut-il la peine de poser ma candidature si je n’ai pas de maîtrise en composition?

R : Oui! Plusieurs des compositrices et compositeurs agréés du CMC n’ont pas de maîtrise en composition et sont malgré tout d’excellents compositrices et compositeurs! Par les années passées, le CMC demandait une maîtrise à ses candidats, mais cette exigence a été supprimée puisqu’il existe divers chemins vers une carrière en composition.

Q : Vaut-il la peine de poser ma candidature si je n’ai jamais reçu de commande payée?

R : Oui! Cette situation est assez courante, notamment chez les artistes en début de carrière. Si vos activités artistiques vous tiennent à cœur et que vous souhaitez élargir votre réseau professionnel tout en espérant en tirer un revenu, votre adhésion au CMC pourrait vous être très utile.

Q : Vaut-il la peine de poser ma candidature si toutes les prestations de mes œuvres ont eu lieu à l’université?

R : Pas tout de suite. Vos expériences au sein de votre université sont certes très utiles et valables, mais le CMC exige que votre candidature fasse la promotion de vos activités autres qu’à l’université, qu’il s’agisse de prestations organisées par vous-même ou par un organisme communautaire, ou dans d’autres circonstances professionnelles. Par contre, même si les seules prestations de vos œuvres jusqu’ici sont celles présentées à votre université, nous voulons quand même vous rencontrer! Pourquoi ne pas contacter votre bureau régional du CMC pour vous renseigner sur les possibilités de carrière qui s’offrent à vous et vous permettront d’étoffer votre parcours professionnel grâce à des ateliers, des appels à partition, etc.?

Q : Puis-je poser ma candidature si je suis encore inscrit aux études supérieures?

R : Oui! Plusieurs compositrices et compositeurs travaillent de façon autonome à leurs débuts en même temps qu’ils terminent leurs études supérieures. Si vous êtes lauréat d’une bourse, que vous recevez une commande rémunérée ou que vos œuvres sont interprétées ailleurs qu’à votre université, le temps est venu pour vous de poser votre candidature.

Q : J’ai déjà posé ma candidature dans le passé, mais sans succès. Devrais-je réessayer?

R : Contactez votre directeur régional pour réviser votre candidature et voir comment l’améliorer : clarifications, documentation en lien avec de nouvelles activités professionnelles, etc. Nous vous encourageons à garder contact avec le CMC et à réessayer.

Q : Vaut-il la peine de poser ma candidature si mes œuvres sont surtout de nature pédagogique ou visent des interprètes ou des ensembles de niveaux mixtes?

R : Absolument! Plusieurs de nos membres mènent une belle carrière en milieu communautaire, pédagogique, scolaire ou religieux. Si tel est votre environnement, expliquez comment vous avez développé ce créneau et comment votre adhésion au CMC vous aidera à aller encore plus loin dans ce domaine. Détail intéressant : certaines de nos partitions les plus populaires commercialement sont à vocation scolaire ou pédagogique! Par ailleurs, le CMC s’implique dans un certain nombre des programmes éducatifs auxquels nos membres participent.

Q : Ma musique s’offre en partitions imprimables, y compris les parties : devrais-je en soumettre des exemplaires?

R : Non. Nous sommes sûrs que vous avez appris avec le temps à préparer vos partitions et que cette expérience se verra à la lecture de votre candidature.

Q : Ma musique ne s’offre pas en partitions imprimables. Vaut-il quand même la peine que je pose ma candidature?

R : Oui! Le CMC peut présenter vos œuvres par l’entremise de votre vitrine et de nos archives audio, Musiflots. De plus, vous serez tenu au courant des concours, des ateliers et d’autres activités dans votre domaine.

Q : Que recherche le jury dans les trois prestations publiques indiquées dans ma candidature?

R : Dans votre candidature, indiquez les prestations publiques de trois de vos œuvres qui définissent le mieux votre contexte professionnel à ce jour. Vous devriez donc démontrer l’étendue de votre travail et de votre historique créatif. Par exemple, si la musique de chambre est votre domaine de prédilection, vous devriez suggérer des présentateurs et des ensembles qui ont interprété vos œuvres. Si vous avez écrit plusieurs morceaux pour fanfares communautaires ou ensembles étudiants, suggérez-en différents.

Q : La plupart de vos membres sont blancs et beaucoup de votre musique est destinée à des orchestres occidentaux. Si je viens d’un autre milieu ou d’une autre culture, comment serai-je décrit par le CMC?

R : Cette préoccupation en est une que le CMC tente d’atténuer en se concentrant sur la nature inclusive et l’accessibilité de ses membres, de ses services et de sa programmation. Nous venons d’améliorer les outils de notre musicothèque et de notre catalogue pour permettre des recherches sur n’importe quelle famille d’instruments, y compris bien au-delà de la famille orchestrale occidentale. Lors de sa fondation en 1959, le CMC ciblait des compositrices et compositeurs œuvrant dans une optique musicale occidentale. Aujourd’hui, cependant, le CMC souhaite répondre à la richesse de la diversité des compositrices et compositeurs canadiens. Vos suggestions seront les bienvenues!

Q : Je prépare une candidature à titre posthume au nom d’un ami ou d’un membre de ma famille, et je ne trouve rien en lien avec des prestations passées. Puis-je quand même poser cette candidature?

R : Nous recevons de nombreuses candidatures à titre posthume qui ne peuvent être accompagnées de preuves de prestation, surtout lorsqu’il s’agit de compositrices et compositeurs actifs en carrière au début du 20e siècle. Nous vous encourageons fortement à consulter votre directeur régional pour réviser votre candidature avant sa soumission afin d’établir les passe-droits requis. Le CMC a tout autant à cœur de préserver le patrimoine musical que d’aider les compositrices et compositeurs en carrière.

Remplissez le formulaire en ligne, lequel vous permettra notamment de préciser votre bureau régional, de téléverser des documents, de répondre à des questions et de fournir des renseignements personnels de base.

Il y a des frais de dossier de 25 $ que vous pouvez payer par carte de crédit lorsque vous soumettez le formulaire. Vous pouvez également choisir de payer par chèque.

  • Le 1er mars
  • Le 15 septembre

Les candidatures sont étudiées par un jury de sélection régional, dont les recommandations sont envoyées au siège social. C’est au conseil national du CMC que revient le pouvoir de décider d’une candidature ou non, et il avalise la liste des nouveaux compositeurs agréés lors de ses réunions de juin et de décembre.

Une fois admis comme compositrice ou compositeur agréé, vous recevrez du siège social du CMC une trousse de bienvenue, comprenant notamment le formulaire que vous devrez signer pour autoriser le CMC à diffuser votre musique en votre nom.

Télécharger le formulaire